Autonomisation des apprenants

< All Topics

L’une des principales forces des technologies numériques dans l’éducation réside dans leur capacité à initier des stratégies pédagogiques centrées sur l’apprenant et à stimuler sa participation active au processus d’apprentissage et son appropriation de celui-ci. Ainsi, les technologies numériques peuvent être utilisées pour faciliter l’engagement actif des apprenants, par exemple lorsqu’ils explorent un sujet, expérimentent différentes options ou solutions, comprennent les connexions, proposent des solutions créatives ou créent du contenu.

Les technologies numériques peuvent en outre favoriser la différenciation des programmes et l’éducation personnalisée en offrant des activités d’apprentissage adaptées au niveau de compétence, aux intérêts et aux besoins d’apprentissage de chacun. Cependant, il faut veiller à ne pas exacerber les inégalités existantes par exemple en matière d’accès aux technologies numériques ou de compétences numériques.

Autonomiser les apprenants inclut les compétences suivante:

4.1. Accessibilité et inclusion (page 70 du DigiCompEdu)

Assurer l’accessibilité aux ressources et aux activités d’apprentissage, pour tous les apprenants, y compris ceux qui ont des besoins spéciaux. Tenir compte des attentes (numériques) des apprenants et y répondre, des capacités, des usages et des idées fausses, ainsi que des contraintes contextuelles, physiques ou cognitives liées à l’utilisation des technologies numériques.

4.2. Différenciation et personnalisation (page 72 du DigiCompEdu)

Utiliser les technologies numériques pour répondre aux divers besoins d’apprentissage des apprenants, en leur permettant de progresser à différents niveaux et rythmes et de suivre des parcours et des objectifs d’apprentissage individuels.

4.3 . Engager activement les apprenants (page 74 du DigiCompEdu)

Utiliser les technologies numériques pour encourager la participation active et créative des apprenants. Utiliser les technologies numériques dans le cadre de stratégies pédagogiques qui favorisent les compétences transversales, la réflexion approfondie et l’expression créative des apprenants. Ouvrir l’apprentissage à des contextes nouveaux, du monde réel, impliquant les apprenants eux-mêmes dans des activités pratiques, des recherches scientifiques ou la résolution de problèmes complexes. Accroître leur participation active à l’appréhension de sujet complexe.

Cet article a-t-il été utile?
0 out Of 5 Stars
5 Stars 0%
4 Stars 0%
3 Stars 0%
2 Stars 0%
1 Stars 0%
How can we improve this article?
Précédente Évaluation
Suivante L’échelle de progression
Table des matières