Pourquoi utiliser une métaphore culinaire?

Tu es là:
< All Topics

Un livre de cuisine pour promouvoir et faire connaître la pédagogie numérique pourrait paraître surprenant, mais quand on y réfléchit bien: préparer un bon petit plat pour faire plaisir à ses amis et sa famille est quelque chose que nous avons tous en commun et qui rassemble les gens depuis des générations. 

Aborder ce sujet plutôt théorique sous la forme d’une recette est une façon innovante de le rendre amusant et accessible à tous. De plus, la structure même de la recette est pertinente pour explorer le potentiel et la plus-value des applications numériques lors de la préparation d’un cours à l’image de l’ingrédient secret qui rend la tarte aux pommes de grand-mère si spéciale. 

La métaphore culinaire est aussi une tentative de combattre la «peur du numérique» que certains formateurs peuvent éprouver et qui les empêchent de moderniser leurs pratiques pédagogiques. Dans un premier temps, la boîte à outils fournit une base conceptuelle pour définir la pédagogie numérique (chapitre 1) ainsi qu’une revue de plusieurs applications éducatives, faciles à utiliser et disponibles en ligne (chapitre 10). Puis le livre de cuisine propose une sélection de recettes pédagogiques où certaines de ces applications ont été ajoutées comme «ingrédient numérique» afin de démontrer comment cela peut améliorer l’apprentissage. Ces deux manuels sont donc complémentaires et visent à donner aux enseignants et formateurs la confiance nécessaire pour employer la pédagogie numérique avec leurs élèves. 

Il existe d’autres similitudes entre le travail d’un chef et celui d’un formateur: malgré les diplômes et les certifications, tous deux acquièrent la plupart de leurs connaissances et compétences après de longues heures passées dans la cuisine ou en classe. Chaque recette fait référence à l’échelle de progression du référentiel DigicompEdu (chapitre 5) afin d’aider les formateurs à auto-évaluer leur niveau de compétence en matière de numérique (chapitre 8) et à choisir «l’ingrédient digital» approprié à leur connaissance et objectif pédagogique. 

Non seulement cela encourage l’auto-formation, mais leur donne aussi l’opportunité de «tester» leurs compétences numériques en créant leur propre recette (chapitres 6 et 7) en fonction de leur matière. En plus du référentiel européen DigicompEdu, la boîte à outils présente aussi plusieurs autres référentiels de compétences numériques existants au niveau national ou européen (chapitre 9) pour les enseignants et formateurs désireux d’obtenir une certification ou reconnaissance supplémentaire. 

Enfin, les recettes de cuisine résistent au temps car elles sont sujet de partage, de discussions et d’évolutions par les cuisiniers en herbe. En plus de ces deux manuels, une communauté de pratique en ligne sera créée grâce à laquelle les professeurs et formateurs pourront partager leurs nouvelles recettes, échanger avec leurs pairs, etc. Cette communauté inclura également des ressources supplémentaires (documents institutionnels, vidéos illustrant des techniques, etc.) et offrira des possibilités d’apprentissage supplémentaire sur le modèle des réseaux sociaux. 

Appliquer la métaphore culinaire à différents médias devrait susciter un intérêt durable pour la pédagogie numérique chez les professionnels de la formation et de l’enseignement. La boîte à outil fait le parti d’une grande transférabilité de cette métaphore en établissant un parallèle clair entre les compétences numériques appliquées par un enseignant dans sa classe et les compétences numériques de base nécessaire à tous les citoyens dans nos sociétés modernes compilées dans le Cadre de compétences numériques pour les citoyens (chapitre 4). 

Cet article a-t-il été utile?
0 out Of 5 Stars
5 Stars 0%
4 Stars 0%
3 Stars 0%
2 Stars 0%
1 Stars 0%
How can we improve this article?
Précédente Un livre pour promouvoir la pédagogie numérique
Table des matières